Comment faire un fouet de type Bullwhip partie 1

Le Bullwhip est un fouet assez long à manche court, traditionnellement utilisé par les cow-boys pour contenir leur troupeau. Il a été popularisé par la saga Indiana Jones et est considéré comme un sport dans plusieurs pays. Le claquement si caractéristique du fouet est du au franchissement du mur dû son par la mèche.

 

Img 2188

 

 

Conception :

 

Ce fouet a été conçu de la sorte : un premier belly tressé enveloppe l'âme sur plus ou moins un tiers du fouet, il est recouvert d'un premier bolster qui est une bande de cuir enroulée autour et qui va un petit peu plus loin que la fin du belly. Sur ce bolster est ensuite tressé un second belly qui se termine plus ou moins à deux tiers du fouet, et par dessus lequel on met le second bolster. Enfin on tresse l'overlay par dessus le tout jusqu'au bout de l'âme. Au bout de cet overlay est attaché le fall, c'est la "lame", la "main" du fouet. Si le but est de claquer, on ajoute au bout du fall une mèche (cracker), c'est elle qui franchira le mur du son. Notons que le fall et la mèche sont des parties qui s'usent et qui sont donc amenées à être remplacées.

 

-Le premier belly est une tresse à 4 brins

 

-Le second est une tresse à 8 brins

 

-L'overlay est une tresse à 12 brins, voire à 16

 

-Chaque tresse rétrécie progressivement pour terminer à 4 brins à la fin

 

-Une extrémité de l'âme comporte la poignée, une partie rigide, c'est par là que l'on commence à tresser

 

Cela n'est finalement qu'un principe de base car beaucoup de libertés peuvent être et sont prises par les whipmackers. Les bolsters sont des options qui servent à rigidifier le fouet et à rendre le tressage plus facile car il peut ne pas être évident de tresser sur une autre tresse lorsque le cuir est dur et/ou épais.

 

 

 

Fouet

 

 

Réalisation:

J'ai choisi du cuir de veau pour sa souplesse, mais là encore le choix du cuir est très personnel en fonction de ce que l'on souhaite (l'idéal étant tout de même le kangourou), et je n'ai pas mis de bolsters. L'overlay comporte 12 brins, les lanières de cuir sont larges d'à peu près 6mm.

Pour l'âme, j'ai pris une corde d'escalade en nylon Φ5 de type paracorde, l'important est d'avoir une corde résistante et relativement rigide qui ne puisse pas se plier si vous faites une boucle (c'est donc une corde armée). Il faut aussi qu'elle résiste à l'humidité. L'autre solution est de faire une âme en cuir torsadé (replié sur lui même).

Mon manche est un tube en laiton de diamètre intérieur égal à celui de la corde (Φ5) afin d'y insérer totalement la corde et de serrer le tube à la pince pour y sertir la corde. Il est long de 15 cm et le diamètre extérieur est de l'ordre de 6-7mm. J'ai opté pour un manche court mais il est tout à fait possible de faire un manche allant jusqu'à 30 cm ou un peu plus, notons qu'un manche plus long facilite le claquement. Le manche est ensuite recouvert de scotch d'électricien afin de le protéger de l'humidité (il faut donc arréter le scotch après l'avoir enroulé sur quelques cm sur la corde).

Le fouet fera 2m, c'est donc la longeur de la corde.

NB : Quand on parle de la longueur du fouet, c'est du pommeau jusqu'au bout de l'overlay (le fall-hitch) car le reste est interchangeable.

 

Img 2153

*Comment tresser

Tressage

Les figures 0 à 5 montrent comment tresser, les suivantes comment enlever un brin pour rétrécir la tresse. Le schéma représente une tresse à 12 brins mais c'est rigoureusement la même chose avec moins de brins :

Fig. 1/ On prend le brin non tressé le plus haut (du côté opposé au dernier brin tressé), on le passe derrière le tressage puis au milieu des brins. Pour une 12 brins : sous les 3 premiers, sur les 3 derniers, si on a déjà enlevé des brins et que l'on a donc un nombre impair de brins, par exemple 11 brins (soit 5 d'un côté et 6 de l'autre), le brins à tresser passera sous plus de brins qu'il ne passera sur (si il y a 5 brins, il passera sous 3 et sur 2) (fig. 6).

Fig. 2,3,4/ On recommence avec le nouveau brin non tressé le plus haut

...

Fig. 5/ On commence à enlever un brin, pour cela il faut le tresser normalement puis le laisser "tomber" vers le bas.

Fig. 6/ On continu à tresser en prenant en compte qu'il y a un brin de moins d'un coté.

...

 

 

*Où passer les brins

6 brins : sous les 3 premiers brins, sur les 3 derniers brins      5 : sous 3 sur 2     4 : sous 2 sur 2      3 : sous 2 sur 1       2 :   sous 1 sur 1

Une tresse à 12 brins est une 6/6,      11 : 6/5 (ou 5/6),      10 : 5/5,     9 : 5/4,     8 : 4/4,     7 : 4/3,     6 : 3/3,     5 : 3/2,     4 : 2/2

Lorsqu'on arrive à 4 brins, on arrête d'enlever des brins.

 

 

On peut maintenant découper le premier belly à l'aide d'un couteau australien ou d'une paire de ciseaux ou d'un cutter (Le couteau australien est recommandé pour gagner du temps).

 

 

*Comment prendre les mesures

Le premier belly s'arrête au premier tiers du fouet, mais pour X mètres de tressage, il faut 1,5*X mètre de brins.

Pour un fouet de 2m, je vais donc avoir les brins du 1er belly de 1m  [ 1,5*(1/3)*2 ]

    Le second s'arrête aux deux tiers : 1,5*(2/3)*2=2 mètres

    L'overlay fait toute la longueur : 1,5*2=3 mètres  

NB : Avant de tresser les brins, il faut bien prendre soin de les étirer au maximum en tirant dessus sur toute la longueur.

 

Img 2155

Il faut ensuite attacher le bout du belly sur le manche : Du scotch suffit pour la mise en position mais le maintien se fera à l'aide de ficelle (de préférence imputrécible). De toute façon, le second belly l'empèchera de bouger s'il est bien serré.

Img 2156
Img 2157

Il faut maintenant commencer à tresser.

Petit conseil personnel : faire des boucles avec vos brins afin de ne pas vous emmêler, les tenir avec un élastique permettra de rallonger vos brins boucle après boucle sans devoir refaire un noeud à chaque fois. Il est préférable aussi de coincer votre futur fouet dans un étau afin de pouvoir tirer sur les brins pour les serrer.

Il est très important de tresser en serrant le plus possible vos brins sinon votre fouet sera tout mou !!!

Img 2158
Img 2159

Une fois arrivé à la fin du brin le plus court (s'il y en a un), couper les 4 brins de longueurs différentes afin d'avoir un rétrécissement progressif, puis ficeler ces brins sur la corde.

Img 2160
Img 2161

Votre premier belly est terminé !

Il va maintenant falloir "rouler" votre fouet à l'aide d'une planche (ou tout autre objet plat) afin de répartir le tressage et donc les tensions internes du fouet :

Il faut faire rouler le fouet entre le sol (plat et dur) et la planche selon de grands mouvements en appuyant le plus fortement possible et en démarrant du manche pour aller jusqu'à la fin du tressage. 

 

 

Img 2162
Img 2163
Img 2164

Commentaires (8)

Gilles Coudert
  • 1. Gilles Coudert | 30/09/2018
Sur les 2éme et troisième belly est ce que les brins sont indépendant ou bien sont ils comme sur le premier belly ratachés ensemble ?
Sylvain Levert
  • 2. Sylvain Levert | 26/11/2016
avez-vous un tuto pour fabriquer une cravache anglaise pour la compétition?
tonnyrb
Bonjour, il y a un article sur comment fabriquer une cravache, cela ne vous convient-il pas?
Gilles
  • 3. Gilles | 28/07/2016
Bonjour, très bon site mais pour le fouet vous ne donnez pas la longeur des brins pour chaque couche . Pourriez vous m'éclairer svp ?
tonnyrb
Bonjour, il me semble qu'en lisant les articles vous trouverez reponses à vos questions
Yann
  • 4. Yann | 11/10/2015
Merci beaucoup Tonny pour tous ces conseils et ces photos. Je suis en train d'essayer de le faire.
Vous avez très bien expliqué les choses.
Ewi
  • 5. Ewi | 21/05/2015
Bonjour,
Merci pour toutes ces explications c'est sympa. Malheureusement je ne comprends pas tout ^^' Est-ce que vous pourriez me dire la largeur et la longueur de votre pièce de cuir pour votre fouet?
Merci.
tonnyrb
Bonjour, excusez moi de ne pas avoir répondu plus tôt... De quelle pièce parlez vous exactement?

Ajouter un commentaire